Textiles.

De quoi parle-t-on ?
Les déchets de textiles regroupent les chutes de tissus des industries textiles et les chiffons usagés issus des entreprises et des ménages.
Le flux de déchets textiles ménagers généré est estimé à 600 KT/an (Source : ADEME). Le tonnage de textiles usagés collectés est quant à lui estimé à près de 300KT/an (Source : FEDEREC [2003]).

Collecte :
S’adresser aux récupérateurs spécialisés, ou aux collecteurs de Déchets Banals. La plupart des prestataires sont à même de proposer une solution pour la collecte séparative des déchets valorisables.
Pour les petites quantités, certaines déchèteries acceptent les déchets des professionnels (sous certaines conditions. Se renseigner auprès de la collectivité concernée).
De même, certaines associations ou structures d’emplois à caractère social proposent des services d’enlèvement, généralement dans un rayon limité et pour des quantités modestes. Celles-ci sont notamment actives au niveau de la récupération des vêtements usagés auprès des particuliers.

Valorisation :

A surveiller : Vérifier que le collecteur de déchet (ou l’entreprise de négoce, courtage) dispose d’un récépissé de déclaration d’activité de collecte de déchets dangereux ou non dangereux, délivré par la préfecture (Décret du 30 juillet 1998),

 

Réglementation : Réglementation générale en matière de déchets non dangereux.
Les déchets textiles souillés par une substance toxique ou un produit dangereux doivent subir le même mode de traitement que ces produits.
Décret du 1er avril 1992 portant application pour les déchets résultants de l’abandon des emballages de la loi du 15 juillet 1975 modifiée relative à l’élimination des déchets et à la récupération des matériaux. (emballages ménagers)
Décret du 13 juillet relatif, notamment, aux déchets d’emballage dont les détenteurs ne sont pas les ménages.

En savoir plus :
Dossier ADEME : Textiles
Réglementation générale sur les déchets - site ADEME: Cadre réglementaire
Données générales sur les déchets - site ADEME : Déchets. De l'essentiel...à l'approche détaillée

Sommaire