Emballages souillés.

De quoi parle-t-on ?
Ce sont les déchets d’emballages ayant contenus ou ayant été mis en contact avec des produits dangereux.

Les emballages souillés doivent être considérés de la même manière que les produits avec lesquels ils ont été en contact. De ce fait, ils sont considérés comme des déchets dangereux.

Valorisation, destruction :

A surveiller : Au-delà de 0,1 T/chargement, le transport par route doit être effectué par une entreprise déclarée.
Les emballages souillés font l’objet d’un Bordereau de Suivi des Déchets Dangereux (BSDD).
Le stockage des emballages souillés s’effectue de manière à ne produire aucune pollution : sur bacs de rétention et l’abri des eaux pluviales.

Pour mieux faire : Séparer les emballages souillés (dangereux) des emballages non souillés
Vider les emballage au maximum, et, dans la mesure du possible, les rincer, et les égoutter (quand cela est possible, réutiliser les produit issus de la vidange, du rinçage et de l’égouttage).
Mettre à disposition les données (fiches de sécurité) concernant les produits qui ont été contenus par l’emballage.
Préférer les emballages avec saches intérieures, ce qui permet de limiter la part ‘emballage souillé’ à la seule sache.
Limiter le nombre d’emballages en limitant le nombre de références produits, et en préférant des emballages unitaires plus gros (si l’usage le justifie), ou un approvisionnement en vrac

Réglementation : réglementation générale en matière de déchets dangereux.

En savoir plus :
Dossier ADEME : Emballages souillés

Données générales sur les déchets - site ADEME : Déchets. De l'essentiel...à l'approche détaillée

Sommaire